Catéchèse

Animatrice : Françoise Lacroix


Cate ouest

 

Le caté c’est quoi ?

Inscrire son enfant au caté, c'est lui permettre de rencontrer Jésus et de découvrir que Dieu aime chacun d'entre nous.

C'est faire l'expérience de l'Amour de Dieu... prier et célébrer... recevoir les sacrements... rencontrer de nouveaux amis...

Cate3

Le caté un moment privilégié qui donne du goût à la vie, qui donne du sens à la vie

 

Le caté c’est pour qui ? ... Pour tous !

Il n'y a pas d'âge pour commencer la catéchèse. Chacun est accueilli avec les enfants de son âge, baptisé ou non.

La catéchèse peut commencer dès 7 ans quelle que soit l'école (publique, catholique ou spécialisée).

Avant 7 ans, il s'agit de l'éveil à la foi.

Cate1

 

Pour recevoir un sacrement votre enfant doit être inscrit en catéchèse à la paroisse.

Le sacrement de la première communion se vit, en général, au bout de deux années de catéchèse en tenant compte du parcours et de la maturité de l'enfant. L'inscription se fait normalement dès le début du CE1.
Mais il n'est jamais trop tard pour commencer...
A chaque âge il existe une proposition. Il en est de même pour une préparation au baptême pour les plus de 6 ans.

Pour les enfants qui désireraient commencer cette année, il est encore possible de s'inscrire : il n'est jamais trop tard !

Pour tous renseignements, contacter le presbytère ou l'animatrice. 

 

Fêtes de la foi :

  • 10 mai 2020 : Confirmation à l'église St Louis à Lorient
  • 17 mai 2020 : Remise du "Notre Père" (1ère année de catéchèse)
  • 21 mai 2020 : Profession de foi
  • 24 mai 2020 : Première communion
 
 
 
 
 
 
http://fdata.over-blog.net/2/23/85/05/header_article_tmpphpOceWZ1.jpg

12 octobre 2019 : Baptisés et envoyés

Le samedi 12 octobre une centaine d’enfants ont répondu présents pour le temps fort diocésain à Josse-in. C’est par une belle journée que parents, enfants et accompagnateurs ont pu prendre du temps pour ce recueillement.

josselin 01

Notre-Dame du Roncier à Josselin :

Vers l’an 808, un cultivateur découvre une statue de la Vierge dans un buisson de ronces. Il la ramène chez lui, mais elle disparait ; il la retrouve au même endroit que la première fois, et ceci plusieurs jours de suite. Il rassemble alors sa famille pour un temps de prière. Sa fille qui était aveugle de naissance retrouve la vue. Il décide de bâtir une chapelle là où la statue voulait rester. Tout cela se sait très vite et les gens viennent prier. L’évêque de Saint Malo y autorise le culte et des personnes s’installent près de la chapelle.

josselin 15En 1738, 3 enfants de Camors souffrant d’épilepsie sont guéris. De nombreux miracles sont attribués à cette basilique (notamment la guérison d’aveugles et de paralytiques).

La statue de Notre-Dame du Roncier a été détruite pendant la Révolution, mais une nouvelle statue est sculptée en 1868. Les travaux de restauration ont montré que la chapelle de Notre-Dame du Roncier avait été construite aux alentours de l’an mille et qu’elle a été restaurée au 20ème siècle. Le chœur de l’église actuelle montre des vestiges de l’ancienne église.

Le pardon de Notre-Dame du Roncier est l’un des plus anciens pardons de Bretagne et il se déroule chaque année à la date du 8 septembre. Ce grand pardon débute la veille, le 7 septembre au soir avec une veillée à la basilique. Il se poursuit le 8 septembre à partir de 10h30 à la basilique. Une grande proces-sion est organisée à travers la ville avec les bannières des paroisses environnantes.

Un temps de prière à la fontaine :

Les enfants accompagnés d’adultes et en équipes (1 jeune portant un drapeau) ont pu se diriger vers la fontaine Notre-Dame du Roncier. Après un temps de prière, chaque enfant descendait pour se signer à la fontaine. Un moment fort où nous avons pu dire ensemble cette prière à Notre-Dame du Roncier :

Notre-Dame du Roncier, aux heures claires, comme aux heures de fatigue,
reste auprès de nous, comme une mère qui toujours apaise et encourage.
Nous te confions nos joies et nos peines, nos soucis et nos espoirs.
Aide-nous à devenir dans notre vie de chaque jour, de vrais témoins de ton fils.
Amen

Des ateliers :

  • Réalisation d’un diptyque (association de 2 images) : Notre dame de Roncier et Prière missionnaire.
josselin 36
  • Ateliers partage : Dessins ou messages pour le monde sur les cartes « frères et sœurs » de la catéchèse pour des personnes isolées, malades ou seules.
  • Atelier vidéo : Présentation de Marie-Pauline Jaricot, fondatrice de l'œuvre catholique de la Propagation de la foi, puis explication du chapelet missionnaire et du rosaire.
  • Atelier rencontre : Témoignages des Sœurs de la Charité de St Louis. « Tout est grand quand c'est l'amour qui le fait » disait Mère Saint-Louis, la fondatrice de la congrégation.

Après le moment convivial du déjeuner, nous sommes partis par équipes faire la visite de la basilique et la découverte des vitraux. Puis nous avons poursuivi avec un temps de célébration.

Pour clôturer cette belle journée, nous sommes repartis vers nos salles pour partager le goûter.

Mots d’enfants :

  • Merci Françoise de nous avoir fait partager cette superbe journée.
  • Une journée où j’ai pu faire des nouvelles rencontres en équipes.
  • Ce fut une ambiance joyeuse et chaleureuse.
  • J’ai adoré ma journée.
  • Très touché d’avoir pu participer à la célébration en chantant.
  • J’ai trouvé cette journée émouvante et intéressante.
  • Merci Françoise pour cette magnifique journée.

Mots d’adultes :

  • Merci beaucoup pour cette journée d’évasion, enrichissante.
  • Un lieu magnifique à découvrir.
  • Merci Françoise et à toute ton équipe pour ce grand moment de partage, d’écoute.
  • Félicitations pour ce beau travail.

30 mars 2019 : Une fête inoubliable : le sacrement de confirmation

Le samedi 30 mars, les jeunes de Caudan et Lanester se préparant à la confirmation se sont retrouvés au Grand Chêne à Caudan de 9h30 à 16h. Nous nous préparons depuis le mois d’octobre à recevoir le sacrement de confirmation. Le moment de la célébration approche. Cela va être un grand jour pour nos jeunes et pour les adultes qui les ont accompagnés toute l’année.

Il est important de comprendre la signification de tout ce que nous allons célébrer le 2 juin : les gestes, les paroles, les actes. Ainsi, nous pourrons participer de manière adéquate et vivre pleinement ce beau moment. De cette manière ce sera une célébration qui va laisser une trace en nous.

La confirmation est une fête, puisque nous y trouvons :

  • Un évènement : la venue de l’Esprit Saint sur nous.
  • Un groupe : la communauté chrétienne qui nous accompagne.
  • Des attitudes : une participation active, une ouverture et un accueil de l’Esprit qui vient.
  • Des signes et des gestes : renouvellement des promesses du baptême, imposition des mains, onction sur le front.
  • Des effets : cela nous unit de manière plus forte au Christ et à l’Église, augmente en nous les dons de l’Esprit, nous fortifie pour être témoins du Christ.
  • Un climat : de la joie, de l’expressivité, du chant, de la fête, du plaisir, de l’enthousiasme.

Nous formons une communauté : la confirmation est un acte d’Église. C’est pour cela que sont présents la communauté chrétienne et l’évêque.

Huile dolive 2La célébration de la confirmation est présidée par l’évêque ou par son vicaire. En effet l’évêque est le successeur des apôtres, il préside la communauté diocésaine. Il nous accueille et nous relie plus pleinement à l’Église et nous envoie comme témoins du Christ.

Les parrain et marraine nous accompagnent de manière spéciale et nous présentent à la confirmation. Ils exercent un rôle de premier plan. Ils sont des guides, des appuis et un encouragement pour notre croissance dans la foi et pour l’accomplissement des engagements de la confirmation.

Le Saint-Chrême est composé d’huile mélangée à du parfum. Il est consacré par l’évêque le jour de la messe chrismale ce mardi 16 avril. À travers cette onction, nous sommes marqués par l’Esprit qui nous pénètre et nous emplit de ses dons. Nous sommes consacrés au Christ et destinés à être ses témoins.

Attitudes : accueil de l’Esprit qui vient sur nous, demande forte qu’Il nous comble de ses dons et de ses fruits.

Mots de jeunes :

  • Merci Françoise d’être toujours patiente et accueillante malgré nos attitudes, tu as su nous mettre sur le bon chemin et être à notre écoute.
  • Merci à nos jeunes de Caudan et Lanester qui ont pris du temps pour se préparer et se connaître lors de nos rencontres.
  • Merci au Père Olivier et au Père Sanctus pour leur partage avec les jeunes et le moment du pique-nique pris en commun.
IMGP5775

Merci aux jeunes et adultes qui ont répondu présents pour nos rencontres avec les confirmands.

17 mars 2019 : Le dimanche, un jour pas comme les autres ?

Le dimanche 17 mars, les enfants de CE1 en marche vers la première communion se sont retrouvés à l’église avec leurs aînés dans la foi. Un moment de partage, de convivialité, d’échanges.

Que vivons-nous le dimanche ? Moment de détente ? Promenade ? Jardinage ? Fête de famille ? Liturgie de la Parole ? Partage avec nos ainés dans la foi ? Éveil à la foi ?

Si le dimanche était comme un rendez-vous ? Le dimanche est-il la fin du week-end ou le premier jour de la semaine ? Rendez-vous, oui mais : « On n’arrête pas de courir », « voilà encore un dimanche de passé », « il faudrait prendre du temps ».

Ce temps nous le prenons un dimanche par mois avec les enfants des groupes de catéchèse, un beau moment de réflexion, du temps pour les écouter, des équipes pour les aider à comprendre les textes du jour. C’est une chance pour les petits et les grands.

Les CE1 et les aînés dans la foi ont pu travailler la prière du « Notre Père » ce dimanche 17 mars, prière que Jésus a apprise à ses disciples et qui s’adresse aussi à nous !

Au mois de mai, les enfants recevront lors de la célébration du « Notre Père » un support avec la prière, confectionné par leur aîné. Tu te poses beaucoup de questions et c’est normal. C’est vrai, mais au fur et à mesure, vous allez vous familiariser avec les rites et gestes de la liturgie. Ces rites et ces gestes prennent racine dans les textes de l’Ancien Testament et du Nouveau Testament.

Comprendre et vivre les différents moments de la messe t’aideront à découvrir que la messe est importante, qu’elle aide à vivre en chrétiens jour après jour.

Un grand merci à toutes les personnes qui s’investissent pour m’aider.

9 mars 2019 : Vivre le carême

Le samedi 9 mars les enfants en marche vers la première communion se sont retrouvés de 14h à 17h au presbytère.

IMG 0008

Un chemin à parcourir vers Pâques : Le temps du carême prépare les chrétiens à fêter Pâques, la résurrection de Jésus et à travers elle, l’espérance pour les hommes d’un mystérieux passage de la mort à la vie. Il s’étend sur 5 semaines (du Mercredi des Cendres au Samedi Saint) : 40 jours pour se convertir, pour revenir vers Dieu.

40 jours : Dans la bible, le chiffre 40 symbolise un temps très long : 40 jours de pluie au temps de Noé, 40 années d’errance du peuple de Dieu dans le désert, 40 jours au désert pour Jésus.

Un temps de conversion : Comme le décline l’évangile du Mercredi des Cendres, le carême invite au partage, à la prière et à l’aumône. Un moment de réflexion pour les enfants pour réfléchir à la façon dont ils vont essayer de changer leurs habitudes.

Le jeûne : C’est une dimension du carême abordée avec les enfants. Avec des mots simples pour leur expliquer que jeûner c’est se priver de quelque chose qui est important pour eux. C’est le moment de les aider à découvrir que certains besoins sont moins nécessaires qu’ils ne le croient.
Ils ont vite donné des exemples :

  •  Passer moins de temps devant la télévision, notre console de jeux 
  • Manger moins de friandises
  •  Prendre plus de temps avec nos copains et copines 
  • Donner un coup de main à la maison

La prière : C’est un moment important pour eux. C’est le moment ou on laisse monter les mots d’une prière qui fait écho à la parole entendue. On rend grâce à Dieu pour ses bienfaits, on lui parle de ceux qu’on aime. On lui confie nos préoccupations du jour, nos espoirs, on lui demande son aide, son pardon. Cette partie de la prière se fait en silence, ce qui permet un dialogue personnel avec Dieu.
Pour marquer ce temps personnel, les enfants ferment les yeux.
La prière est un moment pour nous confier, remercier pour notre journée, lui dire notre peine ou tout simplement dire le « Notre Père ».
Nous avons pris un temps avant de terminer notre temps fort dans notre coin prière. Chacun disait un mot pour dire merci, un temps de silence et personnel. Une pensée pour un être cher qui nous a quitté.

Le partage : Spontanément, ils ont envie d’aider ou d’offrir un jouet, une peluche, un livre à un enfant qui a moins de chance qu’eux.

Merci Benjamin pour le partage du goûter qu’il nous a offert.
Merci à Nanou de sa présence.