3 novembre 2020 : Communication du Père Sanctus

600px Iliz koadan

Bonjour à tous,

Etant encore confinés, nous sommes - paroissiens de Caudan, hommes et femmes de bonne volonté -
en plus des règles sanitaires, invités à la solidarité, car la précarité s'accroît autour de nous.

N'hésitons pas à manifester nos besoins et à proposer nos services en toute humilité.

Du lundi au vendredi, je suis en permanence au presbytère après les messes de 9h annoncées par les cloches.

Ouverture de notre église : Il est nécessaire que notre église soit ouverte pour le recueillement de ceux qui le peuvent.

  • Tous les jeudis le Saint-Sacrement sera exposé de 14h à 17h ; les lumignons seront disponibles pour la prière continue et une boîte pouvant recueillir nos différentes intentions particulières (nos soucis divers, action de grâce ou remerciements à Dieu, pour les malades,..) sera placée en évidence. Je les offrirai au Seigneur pendant la messe dominicale suivante.
  • Les vendredis de 16h à 18h l'église est ouverte.

En attendant d'autres initiatives, demeurons dans la foi, la charité et l'espérance.

Cordialement.

Le Père Sanctus Ngongo

30 octobre 2020 : Communiqué du Diocèse

Diocese Vannes

Hier, 29 octobre 2020, le premier ministre a exposé les conditions de mise en œuvre du confinement décidé à nouveau dans notre pays. Cette situation entraîne pour le diocèse la nécessité d’adapter son activité, afin de permettre que la vie chrétienne puisse se maintenir et se développer en ces temps troublés.

Concernant le culte :

Les cérémonies prévues pour la Solennité de Toussaint et la commémoration des fidèles défunts sont maintenues et pourront être célébrées comme il se doit. A partir du 3 novembre les églises (les établissements de catégorie 5) pourront rester ouvertes, mais tout rassemblement en leur sein est interdit à l’exception des cérémonies funéraires dans la limite des 30 personnes.

Les baptêmes en cas de nécessité pourront toujours être célébrés au domicile ou à l’hôpital. Les confessions et les sacrements des malades pourront être célébrés dans les mêmes conditions que lors du premier confinement en respectant les gestes barrières.

Dans les paroisses, les prêtres auront à cœur de célébrer la messe quotidiennement et, même si les fidèles ne peuvent pas y participer physiquement, de les informer de l’heure afin qu’ils puissent s’y unir d’intention. Pour cela, les cloches pourront sonner avant la messe.

Chaque jour, à partir du mardi 3 novembre, la messe célébrée par l’évêque sera diffusée sur les ondes de RCF Sud Bretagne. Chaque dimanche, la messe sera aussi diffusée en direct sur le site du diocèse www.vannes.catholique.fr et restera disponible ensuite pour visionnage.

Par ailleurs, au-delà des cérémonies, la vie spirituelle sera soutenue, sous toutes les formes possibles. Notamment, les familles sont invitées à vivre des temps de prière, en lien avec le temps liturgique.

Concernant la catéchèse :

Du fait de l’interdiction des activités extra-scolaires, la catéchèse ne pourra pas être proposée en présentiel. Cependant, une concertation avec l’enseignement catholique est en cours pour que la préparation aux sacrements puisse entrer dans les activités périscolaires aussi longtemps que les écoles seront ouvertes.

Dans les prochains jours, des propositions à destination des familles et des enfants seront disponibles sur le site internet du diocèse. Chaque paroisse trouvera aussi de nouvelles façons d’animer le lien avec les enfants et les familles.

Concernant le service de la charité et la présence auprès des personnes les plus fragiles :

La crise économique qui a accompagné la crise sanitaire va accroitre la précarité, tandis que le confinement provoquera l’isolement de beaucoup : sur ces deux fronts, l’engagement et le témoignage de l’Église seront portés ; les prêtres entourés des paroissiens développeront une pastorale d’accueil, d’écoute et surtout de charité auprès des personnes isolées ou en détresse. Le lien social, sous toutes les formes possibles, sera préservé : visite aux malades avec les précautions nécessaires, appels téléphoniques, aide aux courses des personnes en situation de nécessité, permanence dans les églises pour une écoute et un accompagnement spirituel, organisation de maraudes en ville, etc…

Face à tous les dangers qui nous entourent, nous voulons rappeler ce que dit le Pape François dans Fratelli Tutti, sa récente encyclique « Tous frères » : « Nous, croyants, nous devons tous le reconnaitre : l’amour passe en premier ; ce qui ne doit jamais être mis en danger, c’est l’amour ; le plus grand danger c’est de ne pas aimer. »

https://www.vannes.catholique.fr/diocese-communique-du-30-octobre-2020/

La force d'une parabole

c26000e0 f3f0 428a b432 f7aea4afc697

L'encyclique Fratelli tutti publiée le dimanche 4 octobre est longue et dense. Il serait toutefois dommage de ne pas faire l'effort d'une lecture, même partielle, de ce texte sur la fraternité et l'amitié sociale. Et pourquoi ne pas commencer par le chapitre 2 dans lequel le pape François médite sur la parabole du Bon Samaritain ? La force de la parabole est de garder toute son actualité. Aujourd'hui encore, ils sont nombreux ceux et celles qui tombent sur le chemin, souvent dans l'indifférence, alors qu'ils ont besoin d'aide. Face aux détresses dont nous pouvons être les témoins, la question de Jésus au légiste est adressée à chacun de nous : " Lequel de ces trois, à ton avis, s'est montré le prochain de l'homme tombé aux mains des brigands ? "
" À qui t'identifies-tu ? Parmi ces personnes, à qui ressembles-tu ? ", traduit le pape François, bien conscient que la question est " crue, directe et capitale ". Mais c'est aussi une invitation à ne pas fermer les yeux sur les souffrances et à faire preuve d'imagination pour y répondre, avec d'autres, comme l'ont fait des générations de chrétiens avant nous quand ils ont créé des lieux hospitaliers pour accueillir et soutenir les plus vulnérables : malades, enfants abandonnés, personnes handicapées, anciens… Notre monde a besoin que cette histoire de fraternité continue à s'écrire.

https://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/force-dune-parabole-2020-10-09-1701118579

De l'optimisme à l'espérance : Lettre Pastorale de Mgr Centène

Dans cette lettre intitulée « De l’optimisme à l’Espérance », Mgr Raymond Centène livre sa réflexion sur l’impact de la crise sanitaire et l’urgence de la conversion, personnelle et collective. L’ensemble de sa prédication durant cette période éclaire nos consciences et « fouette » nos tiédeurs !

Lettre Mgr sept 2020

30 août 2020 : Au revoir !

Nous voudrions tant que vous soyez nombreux à lire ces quelques lignes.

Aussi nombreux que vous l’étiez dimanche 30 août à la messe de 10h30 à Caudan pour que chacun puisse recevoir notre gratitude et nos remerciements appuyés.

Cette messe, dite d’action de grâce, a été initiée et préparée dans un élan de grande amitié, à notre insu pendant notre absence d’été et pour marquer notre départ de Caudan en septembre.

Radio Caudan a fonctionné à plein en notre faveur et nous en avons recueilli les fruits en abondance lors de cette célébration.

Alors il est bon aujourd’hui de se souvenir de ce vécu exceptionnel. Au rendez-vous le Père Sanctus nous a accueillis chaleureusement, puis a célébré dans un grand recueillement et enfin nous a bénis généreusement. Trois animateurs ont partagé les chants et leur présence unifiée nous a profondément touchés. Deux organistes de talent ont demandé à notre orgue réputé de se surpasser ! Et une foule nombreuse nous a entourés pour nous témoigner, qui de son amitié, qui de son affection.

30 08 20

Non ! mais c’était tout justement incroyable ! Et pour terminer, il y eut dans l’église une explosion de joie lors de la remise de cadeaux inattendus (livre d’or, cadeaux bretons, cartes cadeaux). Nous avons vu l’assemblée épouser notre surprise, notre bonheur et manifester son adhésion par des sourires, des gestes et des applaudissements spontanés.

C’était un TEMPS DE GRÂCE ! Quelqu’un était bien présent au milieu de nous. L’avez-vous ressenti comme nous ?

Nous voici aujourd’hui de retour sur notre terre natale, plus précisément dans le massif de la Chartreuse, tout près du grand monastère.

Si l’avenir le veut bien, comme des oiseaux migrateurs, nous reviendrons en vacances en Bretagne aux prochains beaux jours et nous nous reverrons avec joie. Et puis vous avez deux bonnes raisons de venir nous voir : se retrouver à merveille et découvrir le superbe édifice de la maison mère de l’Ordre des Chartreux.

À bientôt donc et grand merci pour tout ce que vous nous avez apporté : proximité, amitié, affection, écoute et témoignages de foi.

PS : Si autour de vous, des personnes s’étonnent de notre départ, dites-leur que nous avons choisi de partir sur la pointe des pieds pour éviter trop d’émotions douloureuses. Merci.

29 mai 2020 : Nominations au doyenné de Lorient

Diocese Vannes

 Mgr Raymond CENTÈNE, évêque de Vannes, nomme au doyenné de Lorient :

  • M. l’abbé Olivier LE ROCH, doyen pour trois ans, tout en gardant ses fonctions actuelles.
  • M. l’abbé Jean-François AUDRAIN, curé de l’ensemble paroissial de Saint-Louis de Lorient.
  • M. l’abbé Olivier LORNE et M. l’abbé Antoine DE ROECK, vicaires à l’ensemble paroissial de Saint-Louis de Lorient.
  • M. l’abbé Antoine LE GARO, recteur de Sainte-Bernadette à Lorient.
  • M. l’abbé Ghislain LUHITO LOKERO, prêtre étudiant, en résidence à la paroisse Sainte-Bernadette à Lorient.
  • M. l’abbé Hervé LE BERRE, recteur de l’ensemble paroissial de Sainte-Anne d’Arvor à Lorient.
  • M. l’abbé Jean-Pierre PENHOUËT, recteur de Groix.
  • M. l’abbé Armel HOUNKPATIN, vicaire aux paroisses de Kervignac, Merlevenez, Sainte-Hélène et Nostang, en résidence à Merlevenez.

https://www.vannes.catholique.fr/nominations-29-mai-2020/ 

22 mai 2020 : Mesures sanitaires pour nos offices liturgiques

Les discussions sur le parvis de l'église avant et après la messe ne seront pas interdites,
néanmoins il faudra garder les distances sanitaires et ne pas se serrer les mains. 

  1. Port du masque indispensable pour participer à la messe
  2. Entrée par la grande porte (les portes latérales restent fermées)
  3. Les feuilles de chants sont à emporter et à rapporter à chaque messe
  4. Trois personnes par banc (marquage par des gommettes en haut des bancs)
  5. Utilisation d'un banc sur deux (condamnation d'un banc sur deux par des cordes en hauteur)
  6. Quatre paniers pour la quête seront déjà posés sur les chaises (et laissés sur place pour l'équipe suivante)
  7. Marquage au sol avec une bande fluorescente autorisant l'enlèvement du masque pour la communion
  8. Avant et après la distribution de la communion, le prêtre s’appliquera manifestement le gel hydroalcoolique et mettra son masque (adaptation du besoin en nombre de personnes donnant la communion selon les circonstances)
  9. Pendant la messe seulement trois personnes seront dans le chœur, chacune avec son micro : le prêtre, l'animateur et un seul lecteur
  10. Le lecteur et l’animateur nettoient leurs emplacements avec du gel hydroalcoolique (! ne pas nettoyer la tête du micro avec du gel)
  11. Une ou deux personnes de l'équipe liturgique guident les fidèles à l'entrée et à la sortie de l'église :
    • Marquage des bancs qui sont disponibles et rappeler la règle de trois personnes par banc
    • Quelqu’un n’a pas de masque ? Une place lui sera indiquée pour la protection de tous.
    Nous encourageons les chrétiens à confectionner des masques et à les offrir à la paroisse.
  12. Le lecteur est la seule personne qui touche !
    • Le tableau pour les lumières, le chauffage si besoin, la boîte à clé, le réglage des cloches...
    • L’installation et le réglage de la musique
    • Ouverture de la porte d'accès à l'orgue si présence d’un organiste
  13. Quête
    • Les paniers sont à leur place sur les tabourets depuis plus de deux jours et donc sans danger
    • Remettre les paniers sur les mêmes tabourets à la fin de la messe
  14. La sacristie
    • Du lundi au jeudi seuls le Prêtre et la sacristine y ont accès
    • Du vendredi au dimanche seul le prêtre y accède pour préparer les messes
  15. Préparation de la messe par les équipes liturgique
    • Il est préférable de travailler ensemble à distance, on transmettra le canevas pour travailler sur ordinateur
    • S’il y a nécessité de préparer la messe au presbytère, il faudrait limiter le nombre de personnes présentes : tout en respectant les règles de protection sanitaires, nous conseillons de ne pas dépasser le nombre de trois personnes

 Toutes ces mesures peuvent évoluer en fonction de la pandémie et de vos différentes suggestions.

1er mars 2020 : 31 adultes appelés au baptême

Pour les 31 catéchumènes du diocèse de Vannes, le début du Carême inaugure aussi la phase « d’ultime préparation » aux sacrements qu’ils recevront lors de la prochaine Vigile pascale. En l’église de Caudan, 13 hommes et 18 femmes venus de tout le diocèse ont été officiellement admis et appelés au cours de la célébration de l’appel décisif. Durant ces 40 jours où ils se préparent plus intensément et où tout le peuple des baptisés marche vers l’illumination de Pâques, tous communient dans la prière.

31 catéchumènes 2020

Dans son homélie, Monseigneur Centène a déployé le sens du combat spirituel, en s’appuyant sur « la belle leçon de catéchèse » donnée par l’Évangile du jour : les tentations de Jésus au désert.

L’après-midi, dans l’église de Caudan, Mgr Centène a donné une catéchèse sur le combat spirituel.

Étudiants, artisans, mères au foyer, aide-soignante, pécheur, ingénieur, ouvrier, commerçant, etc. Le cru 2020 ne déroge pas au traditionnel constat d’une grande diversité des catéchumènes : horizons professionnels, milieux sociaux, âges (entre 18 et 55 ans) ou encore cultures d’origine. « Le point commun, retient Marie-France, c’est que tous ont fait la rencontre du Christ ressuscité dans leur vie. C’est pourquoi les catéchumènes sont un « marqueur fort » pour l’ensemble des fidèles : au début de notre Carême, ils nous rappellent que la présence du Christ est une réalité et que nous avons à en tenir compte et à nous tourner vers lui, à nous convertir pendant ces 40 jours ! ».

me voici 305x240

Depuis le moment de leur entrée en catéchuménat, les adultes cheminent deux années. Après cette longue préparation, « confiants dans la grâce de Dieu, soutenus par la prière, et stimulés par le témoignage de leurs frères chrétiens », les 31 catéchumènes du diocèse de Vannes se sont levés à l’appel de leur nom en répondant « Me voici ». Puis en présence de la communauté chrétienne, de leurs équipes d’accompagnement, parrains, marraines, proches et amis, ils ont exprimé ensemble leur désir d’être initiés aux sacrements du Christ - « Oui, nous le voulons » - avant de recevoir personnellement des mains de l’Évêque l’écharpe mauve des appelés. Portée durant toutes les étapes de l’ultime préparation (scrutins), celle-ci sera remplacée par le vêtement blanc le jour de leur baptême.

Me voici

Ils ont ensuite inscrit leur nom au registre des futurs baptisés.

signature 320x213

Cette étape importante intervient 40 jours avant de fêter la résurrection du Christ, victoire de la vie sur la mort. Être chrétien consiste en effet à entrer dans ce mystère de la mort et de la résurrection de Jésus.

« C’est être assimilé, vivre à notre tour le mystère de Jésus, qui est un mystère de mort et de résurrection. Il faut que le vieil homme disparaisse pour que puisse émerger l’homme nouveau », enseignait Mgr Centène lors de sa catéchèse sur le combat spirituel, qui a suivi dans l’après-midi à Caudan.

Dans les semaines à venir, les 3e, 4e et 5e dimanches de Carême, trois célébrations appelées « scrutins » et vécues en paroisse viendront jalonner leur montée vers Pâques. Pour toutes les communautés chrétiennes qui y assisteront ou s’y associeront par la prière, ces scrutins invitent aussi à une nouvelle conversion.

« Répondez et laissez-vous conduire par l’Esprit ! »

Père loisel 320x200 2« C’est aujourd’hui à Caudan votre jour à vous les catéchumènes par l’appel décisif par notre Évêque. C’est un moment important dans votre démarche », a introduit le père Francis Loisel, prêtre accompagnateur du service diocésain de catéchuménat. « Chacun de vous a senti à un moment ou à un autre l’Esprit-Saint travailler en lui : vos motivations diverses, différentes, riches et profondes, vous ont donné des appuis pour faire écho à ce Christ que vous apprenez à connaître. J’ai été impressionné avec l’équipe diocésaine par l’évocation de vos cheminements aux uns et aux autres. (…) Répondez maintenant et laissez-vous conduire par l’Esprit-Saint ! Le baptême que vous recevrez n’aura d’effet que si vous prenez conscience qu’il vous enracine au cœur de la vie. En ce début de Carême, demandons à ce Père miséricordieux et bon de mettre chacun de nous dans une disponibilité intérieure, pour mieux nous ouvrir à d’autres nourritures afin de grandir en amour, en charité, une espérance ».

https://www.vannes.catholique.fr/31-adultes-appeles-au-bapteme/